ANNE QUERARD

ÂME D’HOZHO

 

Prenez-vous soin de vos lieux de vie ? Peut-on influer au quotidien sur les énergies vibratoires qui y circulent ? Anne Querard a fondé Hozho, la première marque de soins pour la maison, une gamme de produits parfumés aux énergies actives destinés à améliorer la qualité de nos vies en intérieur. Passionnée par le pouvoir des plantes, elle perpétue ainsi une tradition empruntée à la culture ancestrale amérindienne. Hozho signifie la quête d’harmonie en langue Navajo. Rencontre avec une créatrice habitée d’un supplément d’âme, clairvoyante et rayonnante.


Une enfance fluide
De son enfance à Niort Anne Querard garde le souvenir d’une période fluide. Sa famille n’est pas exactement comme toutes les autres. Je suis issue de deux lignées d’entre-preneurs. J’ai été bercée par des gens atypiques et charismatiques qui, au quotidien, mettaient leur âme sur la table pour faire avancer leur business. Le grand-père paternel présent sur plusieurs fronts ; le marché de l’automobile, la promotion immobilière, a inventé les huisseries métalliques de porte et a créé sa propre usine. Du côté maternel, l’autre grand-père avait une société d’embouteillage de vin, il est ensuite devenu négociant. D’un petit garage Simca, son père en fait un groupe automobile avec des concessions dans plusieurs régions de France. Les chiens ne feront pas de chat. Volontaire et bonne élève, Anne Querard décide très tôt de son orientation, elle veut développer le marketing dans le secteur des laboratoires pharmaceutiques. Mal conseillée par une… conseillère d’orienta-tion qui lui préconise de commencer par un parcours santé, elle prend la mauvaise direction, s’ennuie ferme en études de médecine. Trop tard pour bifurquer en pharmacie. Des chemins de traverse la conduisent à l’ESC, l’École supérieure de commerce de Bordeaux, une révélation. Passée à l’action, elle s’investit dans la junior-entreprise de l’école, se fait repérer et, diplôme en main, doit choisir entre trois postes séduisants proposés par de grandes entreprises.

querard 03.jpg
querard 04.jpg

Sur les rails
Anne Querard rejoint le groupe Mars, attirée par la perspective de changer régulièrement de fonction. La voici propulsée responsable de région. Lors de cette première expérience sur le terrain, elle découvre le monde pas toujours tendre de la grande distribution, ses horaires à rallonge et l’art de la négociation, une école de la vie. Elle rejoint ensuite le siège d’Haguenau en Alsace pour un poste de responsable du développement de nouveaux marchés. Sa manière d’aborder l’innovation interpelle et permet de mieux cerner sa personnalité. Loin d’un discours formaté elle laisse déjà une large place à l’intuition, à la vision, à la perception. Lorsque son mari est nommé à Paris, elle rejoint la division marketing international chez Danone au sein de la branche biscuits et s’investit avec le même enthousiasme dans son travail, persuadée qu’une grossesse ne viendra pas interrompre la dynamique insufflée dans ses équipes…


Bouleversement de parcours
Rodée aux plans stratégiques, habituée à tout anticiper, Anne Querard ne voit pas venir le bouleversement qui s’annonce. J’ai accouché, ça a été une révélation, je n’avais pas pris conscience de ce que c’est que d’être mère, il n’était plus question que je laisse Alexandre, j’ai démissionné. Sollicitée par la société italienne Stilema pour développer son activité de conception de packaging cosmétiques en France, elle pose ses conditions : il faut que je sois autonome, que je pilote seule mon emploi du temps et que je travaille chez moi. Deal accepté. Anne Querard fait son entrée dans l’ère cosmétique, crée la société Harmoninside – harmonie, tiens, tiens –, apporte son expertise en innovation et marketing stratégique auprès de diverses marques dans ce secteur d’activité. Plus tard, le repositionnement de la marque Matis portera l’empreinte d’une approche visionnaire et polysensorielle. Visionnaire, elle lance sur le marché MatiskIN, premier soin cosmétique à boire et développe MatiSpa où tout est pensé autour des sens, du ressenti kynesthésique, de la luminothérapie, des fréquences musicales, des fragrances vibratoires. Il faut dire qu’entre-temps, Anne Querard a pris le temps… de se former au Feng Shui.

Maître Feng Shui

J’avais envie de me nourrir autrement, j’aurais pu aussi bien choisir de passer un CAP de pâtisserie car j’adore cuisiner. Anne Querard choisit de se former au Feng Shui qui, avec le recul, entre en résonance avec la suite de son parcours. Elle jette son dévolu sur l’école d’Alexandra Viragh qui la séduit par son enseignement. Il y a quand même un hic. C’était tous les week-ends à Bruxelles pendant un an et demi. Dans son tempérament il n’y a pas de problème sans solution. Elle entraîne avec elle son mari et son fils qui acceptent de l’accompagner deux jours par semaine dans la capitale belge. Cet enseignement la passionne, il m’a fait prendre conscience que tout est vibratoire, d’où l’importance des lieux, des couleurs, des matériaux, de l’énergie des personnes qui nous entourent. Devenue maître Feng Shui elle ajoute une corde à son arc, intervient dans l’émission Teva Déco. Cette mise en lumière lui donne une notoriété qui transforme cette passion personnelle en activité professionnelle et l’éloigne de ce qui la fait vibrer en temps qu’entrepreneuse, le marketing et l’innovation.

Hozho

Le confinement a mis à mal nos certitudes et révélé l’importance de se sentir bien chez soi. Anne Querard s’est toujours intéressée au pouvoir des plantes, aux recettes ancestrales utilisant les principes actifs des plantes. Lui revient en mémoire une tradition des peuples amérindiens qu’elle affectionne particulièrement, la combustion des herbes, résines et fleurs pour purifier, assainir leurs lieux de vie, préparer des cérémonies. Un déclic. Naît l’idée de s’inspirer de cette tradition pour créer la première marque de soins pour la maison et initier un nouveau marché. Dans son carnet de route, elle imagine une gamme de produits permettant la diffusion des principes actifs des plantes par différents moyens comme la combustion ou le macérât. Ils devront répondre à des fonctions précises : la purification, la protection, l’harmonisation des lieux. La qualité des plantes devra être irréprochable, le produit d’une esthétique épurée, le plaisir olfactif évident. Le projet se dessine. Je voulais créer une marque chic, lifestyle, avec une dimension spirituelle. Le nom d’Hozho jaillit comme une évidence au fil d’un échange avec une amie proche. Hozho, quête d’harmonie suprême, est un hommage aux amérindiens pour leur connaissance du monde végétal extraordinaire, leur respect inconditionnel de la nature, leur communion avec les éléments, leur quête de beauté.

querard 01.jpg
querard 02.jpg

En quête de fabrication

Anne Querard a des idées précises. Je voulais que mon premier produit soit la bougie en hommage aux amérindiens avec l’idée de la combustion. Plus précisément un cierge pour la dimension spirituelle et pour que l’énergie des plantes puisse se diffuser. En quête de fabricants, sans trop en dévoiler, elle contacte les principaux acteurs de ce marché qui tous la décourage. Aucun jusqu’à ce jour n’a trouvé le moyen de fabriquer des cierges avec un coeur de plantes. Mais parfois la vie réserve quelques surprises. Un voyage au Japon annulé pour cause de pandémie, Anne et sa famille choisissent de passer leurs vacances au Pays basque. En sortant d’une église qu’elle vient de visiter j’ai été comme téléguidée. Elle atterrit dans une boutique où elle découvre une bougie parfumée, réalisée avec des herbes particulières. Tout s’enchaîne comme par magie. La rencontre avec Virginie sera déterminante. Chimiste de formation, parfumeuse de métier, elle cultive ses propres plantes, connaît leurs principes actifs qui composent ses produits, utilise la cire naturelle végétale, parle le même langage. Car Virginie est également énergéticienne et maître cirière. Elle accepte de relever le défi. Les Flammes Hozho voient le jour, bougies déclinées selon leur fonction en trois tailles distinctes. Suivront les Pluies à vaporiser. D’autres gammes suivront, il est encore trop tôt pour les révéler.

Lancement de produit

En véritable chef d’entreprise, Anne Querard est sur tous les fronts. Elle s’est fixée un objectif, je voulais lancer ma marque en septembre 2021. Il faut trouver l’agence pour créer une identité visuelle, développer le site internet, concevoir le design des produits. Comme à son habitude Anne suit son intuition, choisit l’agence Cent Degrés. Elle souhaite un logotype qui ait une dimension totémique représentatif des traditions ancestrales amérindiennes, intégrant le H de l’harmonie et de l’habitat protecteur, chic et déclinable. Ensemble ils créent l’identité visuelle qui lui correspond, designent la gamme de produits qu’Anne Querard a imaginée : les bougies comme des cierges purs, une ligne de bijoux d’intention à insérer dans les bougies, des mobiles pour jouer avec la lumière, le bouchon en bois destiné aux flacons circulaires en verre recyclé… De la même manière, c’est à son amie, la fondatrice de l’agence Spirale, qu’elle confie sa communication et ses relations presse. Très vite les rédactions plébiscitent sa marque, séduites par son aspect novateur. La soirée de lancement confirme cet enthousiasme.

En quête d’Hozho

Quelques mois ont passé, tout semble aller très vite. Si Anne Querard privilégie la vente en ligne de ses produits, on peut trouver Hozho dans quelques points de vente en France et à l’international. Parmi eux le Bon Marché Rive Gauche dont on connaît la sélection pointue. Ils ont pris le virage holistique depuis longtemps, ils ont une concentration de marques de niche, premium. Personnalité atypique, elle surprend par ce mélange de volonté de fer, de bienveillance, de rigueur créative et de fantaisie qui ont fusionné en toute harmonie. Celle qui se définit comme une locomotive a le don d’entraîner les autres dans sa quête d’Hozho. Si tout est énergie, nul doute, l’énergie d’Anne Querard est communicative, sa marque lui ressemble et donne envie de considérer la vie quotidienne sous un autre angle et de se reconnecter avec elle et avec la nature qui nous entoure.

Pour découvrir Hozho :
www.hozhoparis.com


Pour suivre l’actualité d’Hozho :
www.instagram.com/hozhoparis/?hl=fr

photos : © Quentin Caffier